Qu’apportera le Père Noël dans sa hotte en 2020 ?

0
13


Pas plus de six personnes autour de la table cette année pour Noël. Pour la première fois depuis bien longtemps, la fête aura une résonance particulière en France, comme dans le monde entier. Le coronavirus est passé par là ; il a provoqué un chambardement que nos sociétés, présomptueuses et trop habituées à tout miser sur une médecine dont elles surestiment le pouvoir, ont pris en pleine figure. Pourtant, la vie résiste et conserve ses droits. Alors pour les patients hospitalisés, les professionnels de la santé et du soin plus que jamais mobilisés, et tous les autres, quels cadeaux peut-on espérer cette année le 25 décembre ?

Le soin […] est un engagement à la réalisation de soi par et avec les autres. […] La compétence de l’autre est, de manière intrinsèque, celle du soignant en cela qu’elle représente l’élément central de la relation de soins (Alexis Bataille, chronique littéraire)

Depuis le printemps 2020, les hôpitaux sont sous tension, les acteurs de santé éreintés et parfois désenchantés ; les vagues épidémiques s’enchaînent et se ressemblent tristement – voire s’aggravent. Dans ce chaos qui emporte certains d’entre nous et laisse hébétés les survivants, soigner et vivre demeure une nécessité pour tous ; l’autre un engagement supérieur pour les soignants. Sur le terrain, ceux qui écoutent, accompagnent, rassurent et soignent sont bien présents.

A Noël, les infirmiers libéraux prendront leur voiture pour sillonner les routes et assurer leurs tournées ; les hospitaliers délaisseront temporairement conjoints, enfants, bûche et chapon pour arpenter les couloirs des établissements de santé pour le bénéfice de tous ceux qui en ont besoin… En somme, l’humanisme prévaut sur l’adversité. Et puis le vaccin toque à notre porte, amenant certes son lot de doutes, mais surtout l’espérance ; le Père-Noël lui aussi poursuit sa tournée et dessine un sourire empli de promesses sur le visage des enfants hospitalisés.

Le miracle de Noël ? Peut-être, pour certains. L’espoir en tous cas pour nous tous, ensemble. C’est lui qu’on attendra dans la hotte ; lui qui donnera la force de surmonter l’épreuve, lui qui permettra la résilience et la projection dans le futur. Lui enfin dont Malraux, le Résistant, disait qu’il est pour l’Homme la raison de vivre et de mourir. Très joyeux Noël à tous.



LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here