L'Onsil redoute un "nivellement par le bas" des métiers du soin

0
8



On nous les avait promis ? lls arrivent… L’Onsil, l’Organisation Nationale des syndicats d’Infirmiers Libéraux, dénonce, dans un communiqué diffusé le 6 novembre, le risque de nivellement par le bas des métiers du soin dans le secteur du grand âge. On le sait, le secteur peine à recruter du personnel soignant depuis de nombreuses années, comme nous le rappelait en 2018, une étude de la Drees, notant qu’un Ehpad sur deux rencontrait des difficultés de recrutement. La crise sanitaire accélère encore les besoins en personnel de ces établissements mais également pour assurer les soins à domicile. L’Etat semble déterminé à mettre sur le marché du travail des soignants au rabais, s’insurge l’Onsil des soignants lowcost, dont on peut douter qu’ils répondent au manque de soignants qualifiés dans ces établissements. L’Onsil affiche les mêmes craintes concernant le domicile : On apprend que l’agence départementale de santé des Bouches du Rhônes incite à envoyer des aides-soignants à domicile mais on ne sait pas sous quel statut. Là encore, clame-t-elle, attention à ne pas se retrouver avec des aides-soignants low-cost imposés en urgence sous prétexte de crise Covid ! Enfin, l’Onsil évoque des prestataires d’aides à domicile qui interrompent les prestations sans préavis chez les patients diagnostiqués Covid positifs, sans toutefois préciser d’où lui viennent ces remontées. 

L’Onsil se mobilise et dit avoir l’intention d’interroger le ministre à ce sujet sans délai. Objectif : clarifier les choses et éviter que les besoins (urgents) en personnel ne soient comblés en tirant toute la profession, les métiers du soin, vers le bas. 

Retrouvez cette information sur le site de l’Onsil

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here