Voltaire, un vélo électrique français jusqu’au bout des pédales

0
38


Voltaire. Difficile de faire plus français comme nom d’entreprise. Cette jeune pousse a passé 18 mois à développer un vélo électrique pour la ville qui se veut à la fois simple et élégant. Son cadre en aluminium à enjambement bas est unisexe et convient aux personnes mesurant de 1,55 à 1,85 mètre. Il est équipé d’un moteur 220 W qui se développe 35 Nm de couple avec trois niveaux d’assistance. La batterie amovible de 360 ​​Wh est astucieusement cachée dans le tube de selle. Pour la retirer, il suffit de déverrouiller la selle et de la basculer vers l’avant. On peut ensuite la recharger sur un prix secteur en 3h30mn. Le Voltaire est censé pouvoir parcourir entre 50 et 80 km.

La batterie amovible du Voltaire se glisse dans le tube de selle.  © Voltaire

Le constructeur a opté pour une transmission monovitesse avec courroie, ce qui veut dire qu’en cas de panne de batterie, il faudra s’employer un peu pour entraîner les 19,8kg du Voltaire. Un écran de contrôle est intégré dans la potence. Il affiche les informations de base et permet de gérer le système anti-vol, l’alarme ainsi que la géolocalisation intégrée. Le vélo peut communiquer avec un téléphone intelligent, mais Voltaire indique que cette option est facultative.

L’électronique du vélo est fabriquée puis assemblée dans quatre départements: Eure-et-Loir, Nord, Sarthe et Seine-et-Marne. L’assemblage final se fait dans l ‘Aube. Le tarif de 2.390 euros n’est certes pas donné, mais il nous semble assez raisonnable pour un vélo électrique produit en France. Il est disponible en trois coloris (bleu, vert anglais et noir) et Voltaire annonce un délai de livraison de 4 mois.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here