Vaccins contre le coronavirus : en Europe, où en est-on ?

0
7


L’Union Européenne a d’ores et déjà réservé 1,3 milliard de doses de vaccin contre le coronavirus Sars-Cov-2. On fait le point.

Première chose à savoir : depuis le mois de juin 2020, l’Union Européenne soutient la recherche en ce qui concerne le développement d’un vaccin contre le Covid-19, la maladie provoquée par l’infection à coronavirus Sars-Cov-2.

À l’heure actuelle, 6 laboratoires pharmaceutiques ont obtenu des accords avec l’Union Européenne. Parmi eux, 2 favoris : les laboratoires Pfizer / BioNTech et Moderna. L’Europe a ainsi réservé (de façon certaine) 1,3 milliard de doses à ces différents laboratoires, ainsi que 700 millions de doses qui seront livrées en cas de besoin. Coût total de la réservation : 2,15 milliards d’euros. L’objectif : faire une commande “groupée” pour éviter une éventuelle concurrence entre les 27 États-membres de l’Union Européenne.

Ces doses seront réparties entre les États-membres au prorata de leur population : la France devrait ainsi en recevoir 15 %. Il est à noter que ces doses devront être achetées par les différents pays.

Vaccins contre le coronavirus : quand seront-ils disponibles ?

Début décembre 2020, les laboratoires Moderna et Pfizer / BioNTech ont fait une demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) auprès de l’Union Européenne pour leurs vaccins contre le coronavirus.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) devrait rendre son avis quant au vaccin de Pfizer / BioNTech avant le 29 décembre 2020 tandis que le laboratoire Moderna devra attendre le 12 janvier 2021. Les experts devront évaluer la sécurité des vaccins (sont-ils sûr ? Présentent-ils des effets secondaires ?), leur qualité (quels sont leurs composants ? Comment ont-ils été conçus?) et leur efficacité (sont-ils suffisants contre le Covid-19 ?).

Si l’Agence européenne des médicaments (EMA) rend un ou plusieurs avis positif(s), la Commission Européenne validera sous 3 jours l’autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un vaccin ou des deux. Puis les États-membres de l’Union Européenne auront une journée de consultation avant la distribution du/des vaccin(s). Ainsi, le vaccin produit par le laboratoire Pfizer / BioNTech pourrait arriver en France dès le premier trimestre 2021 – car il faut tenir compte de la logistique et du délai de livraison !

À savoir. La Commission Européenne envisage de délivrer des autorisations de mise sur le marché (AMM) conditionnelles aux vaccins contre le coronavirus : les laboratoires pharmaceutiques devront ainsi fournir régulièrement des données quant à leurs vaccins afin que l’AMM soit reconduite.

Vaccins contre le coronavirus : peut-on leur faire confiance ?

À savoir. Le cadre juridique et les exigences scientifiques concernant les vaccins contre le coronavirus qui seront autorisés en Europe sont les mêmes que pour n’importe quel autre médicament : les procédures n’ont pas été allégées, elles ont “seulement” été accélérées ! Ainsi, les vaccins qui seront “validés” par la Commission Européenne auront été soigneusement sélectionnés.

Par ailleurs, dès la mise sur le marché des vaccins contre le coronavirus, des rapports d’évaluation seront demandés tous les mois aux laboratoires pharmaceutiques – contrairement à tous les 6 mois pour les autres médicaments.

L’Union Européenne planche actuellement sur un “plan de pharmacovigilance” destiné à surveiller spécifiquement les vaccins contre le Covid-19, ainsi que sur une plate-forme qui permettrait de faire remonter rapidement de potentiels effets indésirables aux producteurs. Enfin, un site web d’information sur les vaccins (qui parle notamment des vaccins contre le Sars-Cov-2) a été mis en ligne.

Et aussi… Chaque État-membre de l’Union Européenne devra lui-même fixer le prix de la vaccination contre le coronavirus (ou même sa gratuité). La vaccination pourra être obligatoire dans certains pays. La plupart des pays de l’Europe suivent les recommandations de la Commission Européenne, qui sont de vacciner en priorité les professionnels de santé et les personnes à risque de contracter le Covid-19.

Source : Commission Européenne

À lire aussi :

Covid-19 : Qu’est-ce qu’un certificat électronique de vaccination ?

Spray nasal pour bloquer le covid : 4 études en cours

Se faire vacciner contre le coronavirus ? Un quart des Français dit non

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

Dépistage sérologique Coronavirus

  • Consultation médicale sans rendez-vous avec ordonnance si nécessaire, pour un test sérologique Coronavirus
  • Analyses en laboratoire remboursées sur ordonnance uniquement
  • Interprétation des résultats et échanges illimités avec le médecin dans le cadre de la consultation



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here