Une start-up française a créé un algorithme pour prédire les formes graves du Covid-19

0
8


Comment savoir quels patients vont développer une forme grave du Covid-19 ? Une entreprise française a peut-être trouvé la solution : un algorithme.

Si, dans la majorité des cas, les patients atteints par le coronavirus Sars-Cov-2 guérissent en l’espace de quelques jours, dans certaines situations, une forme grave peut se déclarer – avec notamment une atteinte pulmonaire sévère. Problème : comment prédire quels patients sont à risque de développer des complications sévères du Covid-19 ?

Pour répondre à cette question, une start-up de La Rochelle a mis au point un algorithme capable d’estimer avec précision quels sont les patients à risque de Covid-19 sévère. Cet algorithme (créé par la société Numa Health) a été testé sur 50 patients hospitalisés à La Rochelle entre mars et juin 2020 : pour les patients à faible “risque de dégradation”, la fiabilité était d’environ 95 % ; pour ceux avec un fort risque de complications sévères, de 70 %.

Une prise de sang et un questionnaire pour prédire les complications du Covid-19

Comment ça fonctionne ? Concrètement, le logiciel développé par cette entreprise française n’a besoin que d’un échantillon de sang pour prédire une éventuelle aggravation de l’état du patient. “L’idée c’est d’utiliser une simple prise de sang pour déterminer quels sont les patients susceptibles de se dégrader parce qu’à l’arrivée aux urgences, tous les marqueurs ne sont pas forcément au rouge mais le logiciel peut prédire qu’ils vont le devenir” a expliqué David Chalvet, directeur médical de Numa Health, à nos confrères de France Bleu.

En parallèle, le patient doit remplir un questionnaire concernant son mode de vie : fume-t-il ? Consomme-t-il de l’alcool de façon régulière ? Quel est son indice de masse corporelle (IMC) ? Ces deux éléments combinés pourraient, à terme, faciliter le travail des professionnels de santé afin de prendre en charge le plus rapidement possible les patients avec le plus fort risque de complications liées au Covid-19.

Bien sûr, l’algorithme doit encore être testé : la prochaine étape est une étude conduite sur 90 patients. La commercialisation de l’algorithme n’est pas attendue avant fin 2021…

À lire aussi :

Covid-19 : le top 10 des aliments riches en vitamine K

Coronavirus (Covid-19) : le témoignage de Loic, manipulateur radio

“Des patients sentent des odeurs fantômes”, un nouveau symptôme du Covid décrypté par un médecin

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

Dépistage sérologique Coronavirus

  • Consultation médicale sans rendez-vous avec ordonnance si nécessaire, pour un test sérologique Coronavirus
  • Analyses en laboratoire remboursées sur ordonnance uniquement
  • Interprétation des résultats et échanges illimités avec le médecin dans le cadre de la consultation



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here