Se fait-on vraiment des cheveux blancs quand on stresse ?

0
26


L’anxiété pourrait-elle vraiment provoquer une dépigmentation de nos cheveux ? Ou s’agit-il d’une simple légende urbaine ? Eléments de réponse.

La chevelure de l’épouse de Louis XVI a-t-elle intégralement blanchi la nuit précédant son exécution le 16 octobre 1793 ? Près de 130 ans après les faits, le mystère demeure, et le doute concernant l’existence du “syndrome de Marie-Antoinette” aussi.

Sur le même sujet

Cheveux blancs

Il faut dire que la croyance en ce phénomène dit de “canitie subite” jamais avéré scientifiquement est largement nourrie par une autre théorie : celle qui voudrait que nos cheveux blanchissent sous l’effet du stress. Mais une question subsiste : n’y aurait-il pas un fond de vérité là-dedans ?

Oui, mais peut-être uniquement chez les souris…

Avant toute chose, il est important de noter que l’apparition des cheveux gris (puis blancs) est due à la raréfaction de cellules pigmentaires baptisées mélanocytes. “C’est un problème génétique qui survient avec l’âge, dont l’hérédité peut être l’une des causes”, explique Jean-Louis Briançon, médecin spécialiste du cuir chevelu à Lyon.

Pourtant, selon les auteurs d’une étude publiée dans la revue Nature en janvier 2020, le stress pourrait bel et bien être responsable de la disparition de ces mélanocytes. Après avoir soumis des souris de laboratoires à des formes de stress chronique et imprévisible”, les scientifiques ont ainsi observé qu’une surproduction de noradrénaline relâchée pour lutter contre les effets de ces agressions entraînait un épuisement permanent des réserves de mélanocytes des rongeurs et un blanchiment de leurs poils.

Mais est-ce également vrai pour les humains ? “Ça n’a jamais été prouvé”, assène le docteur Briançon. “C’est possible, mais cela reste de l’ordre de la suspicion.”

La théorie de la pelade

Pierre Bouhanna, médecin spécialiste du cuir chevelu à Paris et consultant à l’hôpital Saint-Louis, est quant à lui encore plus catégorique : “Non, on ne peut pas dire que le stress provoque directement ce blanchiment”, répond-il d’emblée.

“En revanche, il peut être à l’origine d’une pelade”, poursuit l’expert. “Nos anticorps provoquent alors une chute de cheveux, des plaques et parfois une repousse de cheveux blancs. Mais dans certains cas, c’est transitoire. Et c’est certainement ce qui est arrivé à Marie-Antoinette.”

Bref, vous l’aurez compris, les blouses blanches sont encore en quête de consensus sur la question. En attendant, une certitude demeure : qu’il blanchisse ou non nos toisons, le stress doit être évité autant que possible !

Lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here