Quels sont les signes d’un AVC ? Comment identifier un infarctus ? Essoufflée à l’effort ou au repose : quand consulter ?

0
54


Trois maladies cardio-vasculaires nécessitent une prise en charge urgente : l’infarctus du myocarde, l’AVC et l’embolie pulmonaire. Savoir reconnaître rapidement leurs premiers signes est capital pour mettre toutes les chances de son côté. Une étude de Santé publique France montre que les symptômes sont inégalement connus.

Lorsqu’un vaisseau sanguin est obstrué au niveau du cœur (infarctus ou embolie pulmonaire) ou du cerveau (AVC), il faut agir vite ! “Plus l’intervention est rapide, plus les chances de survie et de récupération fonctionnelle sont importantes“, insiste le Pr Alain Furber, chef du service de cardiologie du CHU d’Angers. Or, “une de nos études montre que les femmes appellent le Samu en moyenne 123 minutes après le début des symptômes, contre 78 minutes pour les hommes”, déplore la Pre Tabassome Simon, médecin et chercheuse en pharmacologie. Et pour cause, trop de femmes ignorent encore les signes annonciateurs de ces maladies…

Sur le même sujet

Comment prendre soin de son coeur

Une mauvaise connaissance de certains symptômes

A l’occasion de la Journée mondiale du coeur, une équipe de chercheurs de Santé publique France a interrogé 5074 personnes, âgées de 18 à 85 ans, résidant en France métropolitaine sur les maladies cardiovasculaires. Objectif : évaluer la connaissance de la population française des symptômes de l’infarctus et la conduite envisagée devant des symptômes de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC). Ils ont découvert qu’un peu moins d’une personnes sur deux (46 %) craint l’infarctus. Et que les symptômes ne sont pas tous connus.

  • 94 % identifient la douleur dans le thorax qui irradie vers le bras gauche jusqu’à la mâchoire comme un symptôme.
  • 80 % connaissent l’essoufflement à l’effort
  • 70 % les palpitations et 68% la fatigue persistante
  • 49 % connaissent la douleur persistante dans le dos ou l’épaule
  • 38 % pour les nausées, douleurs et troubles digestifs.

De plus, 36 % des personnes interrogées savaient que la symptomatologie de l’infarctus pouvait différer entre les hommes et les femmes.

Face à des symptômes de crise cardiaque ou d’AVC, 58% déclarent qu’ils appelleraient le Samu, 32% les pompiers, 9 % iraient par eux-mêmes aux urgences et 2% appelleraient leur médecin traitant.

A lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here