La nouvelle éruption du volcan Kilauea, à Hawaï, en images

0
5



Le Kilauea est le plus jeune volcan de l’île d’Hawaï et il est souvent en activité. Il possède l’un des rares lacs de lave quasi-permanents au monde, dans le cratère Halemaʻumaʻu, et celui-ci se remplit de nouveau actuellement avec une éruption qui a débuté le 20 décembre.

Ce vendredi 25 décembre 2020 l’activité volcanique se poursuit tranquillement au fond du cratère Halemaʻumaʻu sur les flancs du Kīlauea à Hawaï. Ces derniers jours plusieurs vidéos ont montré l’évolution de cette activité qui conduit le fameux lac de lave à se remplir à nouveau. Aujourd’hui, l’observatoire volcanologique d’Hawaï (en anglais Observatoire du volcan hawaïen, abrégé en HVO) indique que sa profondeur est de 176 m et qu’un volume de 21 millions de mètres cubes de lave l’occupe.

Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l’écrou à droite du rectangle, puis sur «Sous-titres» et enfin sur «Traduire automatiquement». Choisissez «Français». © Actualités vidéo Big Island

Les volcanologues signalent aussi qu’en surface de ce lac une île de roche s’est solidifiée et qu’elle dérive lentement. Sa surface est variable, avec un diamètre de l’ordre de 200 m. Le 23 décembre elle mesurait environ 260 m de longueur et 115 m de largeur. Des émissions hautes de dioxyde de soufre (SO2) se sont poursuivies selon un bulletin de l’HVO. La sismicité est restée élevée mais stable, avec quelques tremblements de terre mineurs et des fluctuations de tremblements liés à la force des fontaines de lave. Des cheveux de pelé et d’autres fragments de verre volcanique léger issu des fontaines de lave dans le Halema’uma’u saupoudrent le sol à quelques centaines de mètres de ces fontaines.

L’information s’est répandue rapidement sur Twitter et Facebook parmi les passionnés d ‘éruptions volcaniques. En fin de soirée du dimanche 20 décembre à Hawaï, plus précisément vers 21 h 30, heure locale, l’observatoire volcanologique de Hawaï (en anglais Observatoire du volcan hawaïen, abrégé en HVO) situé en bordure de la caldeira du Kilauea, a détecté les débuts d’une éruption dans cette caldeira.

Il est tout aussi rapidement devenu clair que l’éruption était due à deux fissures éruptifs crachant de la lave particulièrement fluide et chaude (comme il se doit pour un Point chaud dans le jargon des géologues depuis la révolution de la tectonique des plaques et les travaux de John Tuzo Wilson et Jason Morgan) dans le cratère Halemaʻumaʻu.

Des images de l’éruption dans le cratère Halemaʻumaʻu en ce mois de décembre 2020. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l’écrou à droite du rectangle, puis sur «Sous-titres» et enfin sur «Traduire automatiquement». Choisissez «Français». © Actualités vidéo Big Island

Les mêmes passionnés d’éruptions volcaniques savent que ce cratère contient un lac de lave qui se forme et se vide de façon récurrente et c’est d’ailleurs pour profiter de cette occasion d’étudier quasi en permanence les laves et les manifestations volcaniques associées que Thomas Jaggar, un des premiers volcanologues américains, a marqué à la création de l’HVO en 1912, qu’il a dirigé jusqu’en 1940.

Des fontaines de lave de 25 mètres de haut

Plusieurs vidéos ont évidemment circulé et le site de l’Institut d’études géologiques des États-Unis (en anglais Commission géologique des États-Unis, USGS) lui-même n’est pas avare en photos, tout en faisant état d’informations sur l’activité éruptive de Halemaʻumaʻu dans laquelle le lac de lave avait disparu depuis les fameuses éruptions de 2018.

Ainsi, pour le moment, aucune explosion n’est signalée pas plus qu’une autre éruption en dehors de la caldeira. Par contre, des émissions de dioxyde de soufre SO2 délétères sont bien présents avec des cendres qui sont emportées par les alizés en direction du sud-ouest.

On sait par contre que des fontaines de lave pouvant s’élever jusqu’à 25 mètres de haut se produisent et que le niveau du lac de lave qui est en train de se reformer monte de quelques mètres par heure.

Des images du lac de lave de l’Halema’uma’u avant sa vidange il y a quelques années. Ce phénomène est récurrent. © USGS

De nouveau, comme au printemps 2018, ceux qui ont connu l’époque des documentaires de Maurice et Katia Krafft, ainsi que ceux d ‘Haroun Tazieff, ne peuvent certainement pas s’empêcher de penser à eux. S’ils étaient encore là parmi nous, ils réaliseraient certainement des prises de vue à 360 ° permettant d’obtenir de nouveaux documentaires en réalité virtuelle.

Ils en ont de multiples occasions car le Kilauea est le plus jeune volcan de l’île d’Hawaï. Il a moins de 600.000 ans et reste en éruption à peu près permanente depuis 1983. Sa bouche éruptive principale, souvent en pleine activité, est le Puʻu ʻŌʻō, une expression hawaïenne pouvant signifier «colline de l ‘oiseau ».

Une présentation du lac de lave de l’Halema’uma’u, l’un des rares grands lacs de lave quasi-permanent connu sur Terre. C’est aussi un laboratoire de choix pour la volcanologie. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l’écrou à droite du rectangle, puis sur «Sous-titres» et enfin sur «Traduire automatiquement». Choisissez «Français». La HD en 1.080 px est disponible. © USGS

Intéressé par ce que vous venez de lire?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here