Il existait six types de Covid-19

0
61



La Covid-19 peut se traduire par des dizaines de symptômes différents, allant de la toux aux maux de tête en passant par la perte d’odorat ou les douleurs thoraciques. Des chercheurs ont identifié six «clusters» de symptômes reflétant chacun une forme plus ou moins à risque de la maladie. Voici l’identifiant du commentaire le groupe dans lequel on est.

Début janvier, quand l ‘épidémie a émergé à Wuhan, les symptômes de la Covid-19 ressemblaient alors à ceux d’une infection respiratoire classique: toux, fièvre, difficultés à respirer. Le 5 janvier, rapportait alors « des cas de pneumonies d’origine inconnue ». Au fur et à mesure de la la diffusion de la pandémie et de la multiplication des cas, une pléthore de nouveaux symptômes sont apparus: perte du goût et de l’odorat, douleur musculaires, maux de tête, fatigue, conjonctivite, diarrhée, lésions cutanées sur les orteils… De manière générale, les symptômes semblent être plus sévères chez les personnes âgées et chez les hommes que chez les femmes, mais les formes que prend la Covid-19 sont extrêmement variables d’un individu à l’autre, sans que l’on ait toujours d’explication.

Six grappes de symptômes

L ‘application Étude Covid Symptôme, éditée par la société Zoe en partenariat avec le le roi du Collège de Londres et disponible au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Suède, enregistre tous les symptômes rapportés par les utilisateurs. À partir des données de 1.653 patients, les chercheurs du le roi du Collège ont pu identifier des « grappes »De symptômes reflétant chacun une forme particulière de Covid. Selon leur étude publiée sur le serveur MedRxiv, il existerait six formes de Covid-19 en fonction des symptômes et de leur durée, allant de la plus bénigne à la plus sévère.

Un nombre de facteurs impressionnant

Difficile de dire ce qui fait qu’on est atteint d’une forme plutôt qu’une autre. « Chacun habite un endroit différent, un régime alimentaire particulier, possède son propre génome et épigénome, une condition médicale et un accès aux soins différents », Explique dans le magazine Nouveau scientifique Angela Rasmussen, de l’université de Columbia. Les symptômes dépendent aussi de la dose d’exposition au virus (plus on est exposé à une forte charge virale, plus sur risque de développer une forme sévère) et de la porte d’entrée du virus (nez, bouche, œil…). On sait aussi que les enfants développés des formes particulières, avec notamment des symptômes gastro-intestinaux plus fréquents (diarrhées, vomissements …).

Prédire la gravité de la Covid-19 grâce aux clusters de symptômes

« Ces différents types de maladie pourraient constituer un outil de prédiction des besoins médicaux propres à chacun », Expliquent les auteurs. Les patients touchés par les formes 5 et 6 sont par exemple plus à risque d’être hospitalisés. Ceux des groupes 3 et 4 doivent également faire l’objet d’une attention particulière. Cette recherche doit également permettre d’analyser les premiers signes de la maladie, ce qui pourrait faciliter une détection précoce et éviter les contaminations. D’après les premiers résultats, il semblerait que le mal de tête et la fatigue soient parmi les premiers symptômes, ce qui rend un diagnostique plus difficile étant donné que ces symptômes sont peu spécifiques.

Intéressé par ce que vous venez de lire?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here