Couvre-feu sanitaire : à quoi sert-il ?

0
33


A compter de samedi 17 octobre, il sera interdit de se déplacer dans la rue de certaines grandes villes de France. Emmanuel Macron vient d’annoncer un couvre-feu sanitaire pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 pour 4 semaines.

Permission de sortie : 21 heures. Mercredi 14 octobre, l’annonce d’un couvre-feu sanitaire est tombée, telle un couperet, pour tenter d’endiguer l’épidémie de Covid-19 sur le territoire. L’Ile-de-France ainsi que huit métropoles sont concernées : Lille, Rouen, Saint-Etienne, Toulouse, Grenoble, Lyon, Montpellier et Aix-Marseille. Pour une durée minimum de 4 semaines. Mais quel est l’objectif de cette décision ?

Sur le même sujet

Ouvrir les fenêtres est un geste barrière recommandé en Allemagne

A quoi sert le couvre-feu sanitaire ?

Rappelons que l’épidémie de Covid-19 a repris de plus belle depuis cette rentrée 2020. Le virus se propage très vite, et notamment chez les jeunes générations. Actuellement, la moyenne est de 20 000 nouveaux cas quotidiens, avec un taux de positivité aux tests de 12,2%, selon Santé Publique France. Le gouvernement se retrouve face à une équation compliquée. Il faut tout faire pour protéger les plus fragiles, soulager les personnels médicaux, protéger le système de santé, faire de la place dans les services de réanimation qui sont déjà bien encombrés. Tout en maintenant la vie sociale et économique. Et garder les écoles, collèges, lycées et facultés ouvertes afin de ne pas briser la continuité pédagogique.

A cet effet, le couvre-feu sanitaire vise à limiter les interactions sociales, y compris dans le cercle privé, et par la même occasion de limiter l’apparition de nouveaux clusters. C’est aussi un moyen de faire baisser le nombre de nouveaux cas 3 000 ou 4 000 par jour, espère le gouvernement) pour mieux maîtriser la circulation du virus.

“Ce que j’attends c’est que chacun soit conscient des risques et de l’enjeu, les Français ont été exemplaires au moment du confinement (…) Si on ne veut pas prendre des mesures plus dures, il faut les respecter”, a insisté le Chef de l’Etat.

La professeure Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l’hôpital parisien Saint-Louis, approuve cette décision. “Enfin, on commence à tirer les vraies leçons de cette crise, à arrêter de courir après l’épidémie, ce couvre-feu est un signe fort, cette mesure doit avoir des résultats, on l’a vu en Guyane. Et pour la première fois, un chiffre est fixé”, souligne-t-elle dans les colonnes du Parisien.

Qu’est-ce qui sera interdit ou autorisé ?

Concrètement, le couvre-feu sanitaire s’exprime par l’interdiction de sortir de chez soi entre 21h et 6h du matin. Vous pourrez donc aller travailler, faire vos courses, continuer d’emmener vos enfants à l’école, aller pratiquer du sport en extérieur ou encore simplement vous balader entre 6h du matin et 20h59 le soir. Si le télétravail est encouragé, il n’est cependant pas obligatoire, contrairement à la période mars-mai.

Il existera un système de dérogation avec attestation pour les personnes nécessitant de se déplacer hors de ce créneau horaire, pour raison professionnelle par exemple. L’amende, en cas de non respect du couvre-feu, sera de 135 euros (1 500 euros en cas de récidive). Si vous avez une course urgente à réaliser à 21h12 et que celle-ci ne fait pas partie des options de déplacement dérogatoire, vous pourrez être sanctionné, sur le même modèle que lors du confinement.

Les restaurants, bars, théâtres, cinémas fermeront ainsi leurs portes à 21 heures. Le président a par ailleurs demandé aux Français d’appliquer, même dans la sphère privée, la “règle de six”, à savoir limiter le nombre de convives à 6 au même instant.

Lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

Dépistage sérologique Coronavirus

  • Consultation médicale sans rendez-vous avec ordonnance si nécessaire, pour un test sérologique Coronavirus
  • Analyses en laboratoire remboursées sur ordonnance uniquement
  • Interprétation des résultats et échanges illimités avec le médecin dans le cadre de la consultation



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here