Comment utiliser les filaments de safran ?

0
61



Épice la plus chère du monde, le safran se distingue par son goût légèrement terreux et son incroyable pouvoir, celui de révéler les saveurs des aliments qu’il accompagne… Zoom les vertus de ces précieux filaments et 5 recettes express pour en profiter.

Le safran est une épice unique, extraite d’une fleur mauve prisée depuis des millénaires en Asie, au Moyen-Orient et dans le bassin méditerranéen : le Crocus sativus. « Ce sont les extrémités supérieures du pistil de cette plante qui sont prélevées et séchées à la main, explique Catherine Mal-pas, coach en stratégie nutritionnelle. On utilise le safran en cuisine, et c’est aussi une plante médicinale incroyable et un puissant colorant hydrosoluble. » Si le premier pays producteur est l’Iran, suivi de l’Inde, de la Grèce, du Maroc et de l’Espagne, on en récolte également en France, dans le Gâtinais notamment, mais aussi en Charente.

Sous quelle forme l’acheter ?

  • En filaments :  C’est la forme à privilégier. On opte pour des filaments d’une couleur rouge sombre, de 2 à 3 cm de long, fins, évasés à leurs extrémités, une garantie de qualité. On fuit les sachets vendus à bas prix sous le nom de « saffron » dans certains marchés ou épiceries, il peut s’agir de filaments de carthame ou de poudre de curcuma… Le safran fait en effet partie des épices les plus contrefaites.
  • En poudre : Mieux vaut éviter, à cause du risque de fraude, sauf s’il est vendu par un producteur de safran ou une marque de qualité.

Le safran a des vertus antidépressives

« Le safran renferme des composés qui lui confèrent de nombreuses propriétés pharmacologiques, confirme la coach. Notamment une huile essentielle, le safranal, à l’effet à la fois sédatif et antidépresseur, et qui améliore la mémoire et l’apprentissage » En cas d’humeur morose ou de dépression saisonnière, le mettre régulièrement au menu avec de la dinde ou dans un riz au lait, vecteurs de tryptophane (un acide aminé précurseur de sérotonine, l’hormone du bien-être), est donc une bonne idée ! « Il est également riche en crocines, des caroténoïdes antioxydants qui favorisent la digestion et régulent les fonctions de l’estomac. » Antispasmodique, le safran est parfait pour lutter contre les crampes d’estomac ou les spasmes intestinaux : en cas de douleurs, on glisse un pistil dans une infusion à boire à la fin du repas.

Le safran est un puissant tonifiant

Le safran est également utile pour les personnes affaiblies ou pour lutter contre les petits maux de l’hiver. « Cette épice merveilleuse est en effet un très bon stimulant des défenses immunitaires, qui agit notamment contre le rhume, la toux ou encore la grippe. Stimulante et tonifiante, elle est également efficace contre le surmenage, la fatigue physique et mentale, les pertes de mémoire. » Le safran est d’ailleurs un allié des sportifs, favorisant l’énergie et la récupération. Il peut enfin être utilisé comme analgésique, pour soulager les douleurs menstruelles, mais aussi pour apaiser les douleurs liées aux poussées dentaires chez les bébés, notamment en massage gingival mélangé à du miel.

Quelles sont les contre-indications ?

Malgré tous ses bienfaits, le safran peut avoir des effets indésirables. « Il est contre-indiqué chez les femmes enceintes, une consommation excessive de safran pouvant provoquer des contractions. Consommer un riz safrané de temps en temps n’est pas un problème, mais par mesure de précaution mieux vaut s’en tenir là » , précise Catherine Malpas. Il est également non recommandé aux femmes allaitantes.

Notre experte : Catherine Malpasn, coach en stratégie nutritionnelle et praticien naturopathe

A lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here