Acné sévère : les traitements à base d’isotrétinoïne sous surveillance

0
37


Les médicaments à base d’isotrétinoïne ne doivent être prescrits qu’en dernière intention pour le traitement de l’acné sévère, et  uniquement en cas d’échec des traitements classiques rappelle l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

En dépit des mesures mises en place pour améliorer le bon usage des médicaments composés d’isotrétinoïne (Roaccutane, Contracne, Curacne, Procuta), le nombre de grossesses chez des femmes traitées par ce médicament contre l’acné sévère reste élevé. Or, l’utilisation de ces médicaments pendant la grossesse est une contre-indication absolue, en raison du risque très élevé (plus de 30%) de malformations graves chez les fœtus telles que des anomalies du cerveau, du visage ou du cœur.

Sur le même sujet

traitements de l'acné

C’est pourquoi l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient de rappeler aux professionnels de santé les règles de bon usage de l’isotrétinoïne pour limiter les risques. Et début 2021, elle réunira professionnels et patients pour “discuter d’actions à mettre en oeuvre afin de renforcer la réduction des risques liés à la prise de ces médicaments”.

175 grossesses sous médicament chaque année

“Malgré les mesures mises en place, le nombre de grossesses exposées à l’isotrétinoïne n’a pas diminué depuis 2010 avec environ 175 grossesses chaque année” insiste l’ANSM. “Par ailleurs, des cas d’anxiété ou de changements de l’humeur, de dépression, ou d’aggravation d’une dépression incluant des tentatives de suicide, sont rapportés chez des patients traités” souligne l’Agence qui rappelle que les médicaments à base d’isotrétinoïne ne doivent être prescrits qu’en dernière intention et uniquement en cas d’échec des traitements classiques (antibiothérapie et traitements locaux).

Quelle est la conduite à tenir avec l’isotrétinoïne ?

Pour les patientes en âge d’avoir des enfants :

  • Une contraception doit être débutée un mois avant de commencer le traitement et doit être poursuivie encore un mois après l’arrêt du traitement (en raison de la persistance d’isotrétinoïne dans le sang).
  • Un test de grossesse doit être réalisé avant de commencer le traitement ainsi que tous les mois lors du renouvellement de la prescription et de la délivrance du traitement et le mois suivant l’arrêt du traitement.
  • En cas de grossesse survenant pendant un traitement par isotrétinoïne, arrêtez votre traitement et consultez le plus rapidement possible votre médecin.

Pour tous les patients :

Il faut être attentif à l’apparition de signes d’ordre psychologique ou psychiatrique, notamment un syndrome dépressif pouvant se manifester par exemple par une sensation de tristesse, des crises de larmes, des idées suicidaires, un éloignement de la vie sociale ou familiale.

A lire aussi :

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes

Consultation médicale en ligne Acné

  • Sans face-à-face, sans rendez-vous
  • Médecin habilité
  • Ordonnance éventuelle dès 3h ouvrées



Source link

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here