Le vaccin contre la COVID 19 sera-t-il plus efficace sur une personne en bonne santé ?

0
18


Alors, que savons-nous ?

L’obésité augmente de toutes façons le risque de contracter un virus. Le risque accru de se retrouver à l’hôpital est de 113%, 74 % d’avoir besoin de soins intensifs et 48% de décès supplémentaire.

L’activité physique protège contre les maladies non transmissibles et infectieuses, comme le COVID-19. Pour l’anecdote, ceux qui sont infectés par le COVID-19 mais qui ont une meilleure forme physique, comme les athlètes professionnels, ne semblent pas souffrir de formes graves. 

Le fait que l’obésité augmente de près de 50% le risque de décès lié au COVID-19 a été mis en évidence dans une toute nouvelle méta-analyse de 75 études menées à travers la planète. Le professeur Barry Popkin, qui a dirigé la recherche, a déclaré que les résultats étaient nettement plus élevés que ce que l’on pensait. «Nous savons qu’un vaccin COVID aura un effet positif sur les personnes obèses, mais d’après nos connaissances issues des tests sur le vaccin Sars et le vaccin contre la grippe, son bénéfice sera diminué par rapport aux autres», dit Popkin.

À l’heure actuelle, nous n’avons pas encore de preuves tangibles que l’augmentation des niveaux de forme physique rendra les vaccins plus efficaces – mais il existe de nombreuses preuves que les personnes physiquement actives s’en tireront mieux en ce qui concerne le COVID-19 ou toute maladie chronique. La forme physique est essentielle à l’amélioration de la condition immunologique, les antioxydants produits grâce à l’exercice peuvent atténuer les effets de la maladie et l’exercice est un bon médicament pour lutter contre le rhume, le cancer et le COVID-19.

«Je pense, que l’activité physique est le meilleur médicament que je puisse prescrire à mes patients», conclut Sallis.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here